Archive

Posts Tagged ‘Jean Ping’

Urgent! La Présidence ivoirienne met fin aux fonctions du Conseiller spécial Mamadi Diané pour ingérence au élèction Gabonais

gabon-cote-divoire-conseiller-dalassane-ouattara-aide-jean-ping-a-linsu-de-patron

gabon-cote-divoire-conseiller-dalassane-ouattara-aide-jean-ping-a-linsu-de-patron

Suite aux informations relatives à l’ingérence de Monsieur Mamadi Diané il est mis fin à ses fonctions de Conseiller Spécial à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à compter de ce jour. Selon un communiqué de la présidence ci Lire la suite…

Catégories :Côte d'Ivoire Étiquettes : , , , ,

l’UA toujours divisé quand il s’agit de prendre une décision importante pour le continent

février 1, 2012 Laisser un commentaire

Les deux candidats à la présidence de la Commission de l'UA

Pour Jeuneafrique.com c’est un véritable coup de tonnerre ce lundi 30 janvier, les 52 chefs d’État réunis pour le sommet de l’Union africaine à Addis Abeba n’ont pas réussi à départager les deux candidats à la présidence de la Commission de l’UA, le Gabonais Jean Ping et la ministre sud-africaine de l’Intérieur, Nkosazana Dlamini-Zuma. Comme solution le vice-président de la Commission, le Kenyan Erastus Mwencha assurera l’intérim lors des six mois à venir, jusqu’au prochain sommet de l’UA au Malawi où un nouveau vote sera alors organisé.

Et pour tant le président sortant, Jean Ping, a bien devancé l’ancienne femme de Jacob Zuma lors des trois premier tours de vote (28 contre 25, 27 contre 26, puis 29 contre 24 voix, selon une dépêche AFP), mais sans obtenir la majorité des deux tiers requise par le règlement de l’UA pour être élu.

Mais avec tous ça les chefs d’États de l’UA ont tenté d’afficher leur unité. « Il n’y a ni gagnant ni perdant », a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara. Michel Sata a lui assuré ne pas être « déçu » par le résultat du scrutin. « Le continent n’est pas divisé, a-t-il déclaré. Une élection divise toujours les gens ».

Comme le dit  Christophe Boisbouvier les deux adversaires le savent c’est en Afrique de l’Ouest que tout va se jouer. D’après nos informations, le Nigeria – en compétition avec l’Afrique du Sud pour une place de membre permanent au Conseil de sécurité -, le Niger et la Côte d’Ivoire sont favorables à Ping. Dans les autres pays francophones, le Gabonais part aussi avec une longueur d’avance. Mais attention. Depuis sa visite d’État à Cotonou, le mois dernier, Jacob Zuma est dans les meilleurs termes avec Boni Yayi. Le président sud-africain espère aussi gagner le vote du Guinéen Alpha Condé. Et celui-ci semble très hésitant. Qui choisir de Ping, son vieil ami du temps de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (Feanf) ou de la candidate de son nouvel ami. 

%d blogueurs aiment cette page :