Accueil > Mon Afrique > Africa web festival jour 1: Abidjan, une capitale africaine du numérique

Africa web festival jour 1: Abidjan, une capitale africaine du numérique

Awef2015-CEREMONIE D'OUVERTURE-jour-1

Les ministres des Transports et des TIC  autour de Mme SY Diawara, fondatrice d’AWF et Dr Alfred Dan Moussa, PCO du festiva

Jeudi 03 décembre l’Afrique connectée s’est donnée encore rendez-vous pour le début de la deuxième édition d’Africa web festival dans le somptueux espace Latrille Évent de Cocody. Comme quoi la ville d’Abidjan confirme son statut d’une des capitales africain du numérique, auparavant targué parmi les capitales africaines des Geeks.

-Ce qu’il faut savoir ?
Il faut savoir que cette deuxième édition était placée sous les thématiques des villes intelligentes, et les énergies renouvelables au service du développement de l’Afrique. Des thématiques qui sont bien d’actualité, car l’on parle actuellement de COP21 de l’autre côté de l’atlantique à Paris.
Vous savez, aujourd’hui quand on parle du numérique on-dit que l’Afrique est continent d’avenir, c’est parce qu’en plus des ressources naturelle et humaine que regorge le continent, l’utilisation rationnelle du numérique dans tous les secteurs d’activité représentent un gisement d’opportunité pour le continent.
C’est dans cette optique qu’Africa Web Festival un événement exclusivement dédié au numérique vient répondre a un besoin celui de la promotion et la valorisation du secteur du numérique en Afrique. À travers les conférences, débats, workshop, atelier, Hackaton, concours, avec des rencontres B2B, B2C stand s’exposition, le tous exclusivement dédié au numérique.

-Objectif Africa Web Festival
Objectif rassembler et connecter les experts, les acteurs et les passionnés du numérique à travers une plate forme. Pour insuffler un esprit d’entrepreneuriat et d’innovation afin de créer un écosystème numérique dynamique, facteur de développement pour les pays africains.

-La cérémonie d’ouverture
La matinée du jeudi 3 décembre, nous avons pu assister à la cérémonie d’ouverture avec une forte présence des hautes autorités et ministériel du pays notamment le ministre des Transports Gaoussou TOURE et du MPTIC Bruno KONE au coté de la Fondatrice de l’événement Mme SY Diawara et son équipe dirigée par le Dr Alfred Dan Moussa, Présidents du Comité d’Organisation.
Après une brève présentation de l’événement et des thématiques qui seront abordées les 3 jours, les uns et les autres se sont succédé pour prendre la parole afin de soutenir et encourager l’initiative d’Africa Web Festival qui est le nouveau visage d’une Afrique qui bouge.
Il faut signaler que l’affluence était bien au rendez-vous surtout la jeunesse, car rien n’a été pratiquement négligé en matière de communication et de mobilisation des acteurs du numérique au plan national et international.

-La visite des stands et le début des activités
Après c’était le top départ de la visite officiel des stands d’exposition qui va laisser place au premier panel de la première journée « Le rôle des Universités dans la recherche sur l’innovation et le numérique en Afrique».

Il était aussi question de la digitalisation du secteur de transport routier présenté par l’entreprise QUIPUX Afrique, opérateur technique du Centre de Gestion intégrée du Ministère des Transports ivoirien sous le thème « Le transport routier à l’ère des nouvelles technologies ». Au même moment d’autres conférences et ateliers se déroulaient dans d’autres salles, dont les thèmes sont aussi intéressants les un les autres notamment « La presse écrite face aux enjeux du numérique », « La place de la communication publique à l’ère du numérique ».

-C’était aussi un moment de découverte
La journée a été marquée par la présentation officielle de la communauté FrenchTechAbidjan en présence de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire. Bien avant nous avons pu assister au lancement par TV5 MONDE de la série animée ivoirienne « La petite Pokou » à découvrir en exclusivité sur les plateformes numériques de TV5MONDE.
À coter de tout cela, il y avait des programmes spécifiques comme les Hackatons qui permettent de trouver des solutions numériques à des problèmes spécifiques de façon rapide en regroupant plusieurs compétences donc des développeurs des concepteurs des managers …etc.

C’est dans cette ambiance festive qu’a pris fin cette première journée du numérique en Afrique ici à Abidjan. Une journée qui a permis d’explorer un écosystème numérique en pleine croissance en côte d’ Ivoire à travers les rencontres et les échanges qui se poursuivront les deux autres jours suivants.

Catégories :Mon Afrique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :