Accueil > Moi koi, On dit quoi au pays, Société, SOS > CHU de Cocody : si la santé n’a pas de prix, mais elle a un coût

CHU de Cocody : si la santé n’a pas de prix, mais elle a un coût

Entrée CHU Abidjan Cocody

Entrée CHU Abidjan Cocody ou « La santé n’a pas de prix »

Salut cher lecteur et lectrice, pour des raisons d’inspiration et de temps, cela fait un bon moment que je n’est pas posté de billet sur ce blog « Ma Côte d’Ivoire Plurielle ». Mais ne vous en faites pas  cela ne va pas tarder.

Pendant ce temps dans ce billet je vais aussi partager avec vous l’histoire d’une jeune fille, inspiré par une autre histoire d’une autre jeune fille ici qui circule actuellement ici  au pays des Éléphants (Abidjan) à propos de la  »qualité » des services publics dans nos CHU.   

De Grace Marlène Coulibaly-racine
Avec l’histoire de cette jeune fille qui circule je suis tellement peinée que je veux partager mon expérience dans ce CHU de Cocody en 2001 j’ai dû me faire opérer d’appendice et mon opération était prévu pour un mercredi a la clinique Providence nous étions au dimanche et j’ai insisté pour manger de lattieké or je ne devais pas et cela n’a pas manqué j’ai eu très mal… mes parents ont appelé le médecin qui nous a dit qu’il était en voyage donc voilà que mon oncle aussi médecin vient rapidement et conseille mes parents de m’emmener rapidement au CHU de Cocody de peur que l’appendice éclate.
Ce que nous avions fait… je me retrouve aux URGENCES dans une salle ou il ya un monsieur couché a côté qui est entrain de convulser je demande qu’est ce que le monsieur à on me dit qu’il a eu un accident « j’ai crié mais soigné le il va mourir «  mais c’est comme si je n’avais rien dit les infirmiers qui sont sortis de la salle me laissant seul avec lui.
Ne pouvant pas supporter de voir ça j’ai commencé a ramper et sortir de la salle… ils sont venus me soulever devant la porte… on me mets dans une autre chambre aux Urgences et voilà que je suis couchée a côté d’un petit garçon qui a le bras broyé il a eu un accident avec sa mère qui elle est morte et voilà qu’il se retrouve là, son grand frère un étudiant qui est sans moyens il a grouillé comme on dit pour avoir quelques médicaments mais pas de moyens pour faire amputer le bras du moussaillon…. imaginer un bras humain entrain de pourrir l’odeur ma mère était obligé de prendre l’écharpe qu’elle avait mettre un peu de parfum dessus pour le mettre sur mon nez afin que je puisse respirer… .
Une infirmière vient me voir et dit dans 10min je vais passer au bloc opératoire eh oui l’enfant a commencé à pleurer et a dit « et moi j’ai mal tantie soigné moi aussi » l’infirmière qui lui réponds toi tu n’as fait que une semaine là tu pleure et ceux qui font mois dans ça là tu vas dire quoi….   Je demandais à ma mère de faire opérer l’enfant avant moi …ce qui n’était pas possible parce que mon cas était aussi critique ma mère et moi avons prier et les 10mins arrivés.  Je me retrouve au bloc parce que mes parents avaient les moyens de payer.
CHU de Cocody  » si la santé n’a pas de prix, mais elle a un coût »
« La santé n’a pas de prix » Oui  « La santé n’a pas de prix »  #Oubien?

 

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :