Accueil > Ma ville, Société, SOS > Abidjan quand on dit femme vole laho djaaa c’est vrai !

Abidjan quand on dit femme vole laho djaaa c’est vrai !

Il y a deux semaines de cela, comme à mon habitude  j’étais parti au black market d’Adjamé.  A mon retour je devais passer par Abobo autoroute donc empreinter un Gbaka d’Abobo en face de la grande Mosquée d’Adjamé.  Comme  ce n’était pas à l’heure de point le prix du Gbaka  reste constant c’est-a-dire 200 F. Une fois dans le Gbaka quelque minute après nous avons décollé pour Abobo. A coté de moi dans le Gbaka était assise une jeune fille, mais jusque là tous ce passaient normalement bien dans le Gbaka.  Arrivée exactement  en face de l’Université Nangui Abrogoua (Abobo – Adjamé)  l’apprenti de Gbaka commence ces encaissements. Moi j’avais là mes 200 juste donc pas de problème, la fille assise à coté de moi a donné 1000 F  l’apprenti lui dit ya pas monnaie mais prend les 1000 F qu’a même et lui dire d’attendre comme d’habitude. Après avoir finir ces encaissements  l’apprenti  remets la  monnaie exacte c’est-a-dire  800F à la fille sous mes yeux.  Sauf qu’arriver in peut plus devant  l’apprenti de Gbaka remets encore  une deuxième fois 800 F à la même fille encore sous mes yeux, sans doute par oublie.  A ce  instant  là  j’ai regardé  la jeune fille et elle  ma aussi regarder, autrement dit nos yeux se sont croisés  et  comme je n’ai rien dit elle aussi n’a rien dit, jusqu’à ce que moi j’arrive à ma destination exactement au plaque Anador. Laissant la jeune fille (voleuse) qui était peut être contente que j’arrive à destination parce que j’étais le seul témoin de la scène dans le Gbaka qui pouvais la inquiétée. Mais je ne l’ai pas fait parce que moi-même j’étais gêner et j’avais aussi honte qu’une t-elle jeune fille vole devant moi dans un Gbaka.  Quand je suis descendu  du Gbaka  qui se dirigeait vers Abobo gare,  je me suis rappelé d’une phrase que j’entends très souvent dans la bouche des Ivoiriens ici à Abidjan, surtout dans les quartiers populaire. Comme quoi ici on parler ivoirien et cette phrase c’est : «Quand on dit  femme vole  la ho djaaa  c’est vrai !!!  ».

Je rappelle que cette histoire est un fait réel non de la fiction.

Un Gbaka : c’est un mini-car de transport en commun ici à Abidjan.


— Par Aboukam
(Abou Kamagaté), Blogueur mais Développeur web (Freelance), dans la vie et je blogue pendant mes temps libre, véritable passionné des technologies web et j’aime faire de la veille techno (techno-web) et partager les petites astuces qui facilitent l’utilisation du web ici en Afrique, sur  Le blog du web Africain

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. août 2, 2013 à 4:23

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :