Accueil > Au Village, Côte d'Ivoire, Ma ville, Mon Afrique, Société, SOS > Visite d’Etat du Président Ouattara dans le Zanzan?

Visite d’Etat du Président Ouattara dans le Zanzan?

GGHG
Visite d’État du président Ouattara dans la région du Zanzan (Gontougo)

Pour moi quand on parle de visite d’Etat dans une région ici au pays. C’est de façon global une visite officielle qu’effectue le chef d’état avec son équipe gouvernementale dans une région du pays. Elle a pour principal objectif d’être plus proche des populations pour échanger avec elle. Afin de mieux s’imprégner des problèmes de la région en question. Pour y envoyer des solutions de développement  approprier, et comme cette fois-ci c’est  adosolutions on expert avoir des solutions à tous  les problèmes  de la région d’ici la fin de son mandat. On peut dit Dieu merci  dans le Zanzan parce que la Paix ici c’est notre deuxième religion. Donc  l’objectif ici ce n’est rien d’autre que le développement. Sans plus tarder   permettez-moi de soumettre les problèmes de la région du Zanzan (Gontougo) avec un regard citoyen (citoyen lambda) en même temps fils natif de la région.

Comme dans la plupart  des régions du pays la région du Zanzan est confrontée à de nombreux problèmes de développement. Ces problèmes de développement ne sont rien d’autre que  la pauvreté qui gagne du terrain, l’éducation qui ne marche pas comme ailleurs, la santé publique qui n’est pas accessible,  le réseau routier en très mauvaise état, en plus  l’accès a l’eau potable  et à l’électricité est encore une priorité pour les populations.

-Il faut signaler que la région du Zanzan est l’une des régions les plus pauvres du pays. Le taux de pauvreté est  très  élever et  il arrive souvent quand on parcourt cette région on a souvent l’impression que ce n’est pas une partie de la Côte d’Ivoire. Le problème c’est l’agriculture qui est toujours traditionnelle, qui ne produit assez et quand elle produit c’est les hommes d’affaire qui en bénéficie. C’est le  cas  des produits vivriers (igname, manioc, maïs…) mais  aussi de produit industriel comme les noix de cajou qui est considéré comme le future café-cacao de la région.

-Le problème c’est aussi l’éducation qui ne marche pas comme ailleurs dans le reste du pays. C’est la région qui enregistre l’un des taux de scolarisation les plus faible du pays  surtout celle de la jeune fille. Et évidement le taux d’analphabétisme le plus élever.

Le problème c’est  encore l’accès à la santé pour tous qui ne fonctionne pas. Parce que les infrastructures de santé public il n’y en n’a pas assez  et  même s’il y a n’a elle ne fonctionne pas. Pour la petite histoire chez moi au village  il  y a une maternité public  construit par l’état et prêt à fonctionné, même le domicile de la sage femme est prêt. Seulement  l’Etat n’a pas encore affecté de sage femme et cela dure depuis 13 ans. Et c’est une réalité qui se vit dans toute la région.

Le vrai  problème  c’est aussi le réseau routier qui est en très mauvaise état comme dans la plus par des régions du pays profond.  Mais la particularité du réseau routier du zanzan fait que son mauvais état est un véritable handicap pour le développement de la région. Ce sujet est tellement important qu’elle mérite d’être décortiquer ou  décrypter  très bientôt dans le prochain billet de ce blog.

Le problème c’est aussi l’accès à l’eau potable  et à l’électricité dans la région. L’eau source de vie est une denrée rare dans le zanzan surtout pendant les saisons sèches.  Une grande partie des populations  continue d’utiliser l’eau de puis, des marigots et des rivières dans les ménages. C’est aussi l’électricité qui manque dans les villages surtout les gros villages.

Le vrai problème c’est aussi l’exploitation du maganais par les multinationales sans les moindres retombées pour les populations de la région. Et plus pire encore l’exploitation de ces produits  industriels souvent dangereux sont effectués  sans la moindre étude d’impact environnemental. Sans oublier bien sur l’exploitation inégale du boit dans les rares forêts de la région. Comme quoi le développement durable est un leurre dans cette région.

Le problème c’est aussi le plus grand parc national du pays (parc national de la Comoé ou la réserve de Bouna) qui est en grand danger et si rien n’est fait elle pourrait disparaitre dans la nature. En plus les sites touristiques de la région qui méritent aussi une réhabilitation notamment le site des Silures sacré ivoirien du village de Spia,  le village des singes de Soko et le musée des arts et traditions  de Bondoukou la ville à mille mosquées.

Ainsi je pense bien que ce billet sera un éventuel complément du livre blanc  des cadres  et élus de la région qui sera remis au chef de l’Etat. Mais au moment ou je suis en train d’écrire ce billet les jeunes de la région demandent un report si possible de  cette visite prévu du 27-29 Novembre. En raison de l’organisation qui n’est pas favorisé par la crise politique actuelle au sain de la coalition RHDP qui fait suite à la dissolution du gouvernement.

AboukamInformatici,Blogueur                                                                                                    –Intégrateur de Solution web

LIRE AUSSI:

Le réseaux routier un obstacle majeur au développement du Zanzan

La route Abengourou – Agnibilékro est fortement dégradée

L’Ecole Primaire de Bandakagni–Sokoura réhabilitée par la diaspora

-BONDOUKOU:Les populations attendent les retombées de l’exploitation de leur manganèse

  1. novembre 20, 2012 à 10:03

    Bonne contribution, chapeau!

    • novembre 21, 2012 à 1:37

      Merci bien timark ça me fait plaisir. Oui c’est ça aussi un blog citoyen

  2. novembre 21, 2012 à 6:34

    Vous avez dépeint la réalité des problèmes du Zanzan avec une impitoyable logique. Reste à espérer que les promesses que le président va faire aux populations seront suivi d’effets. Sinon une visite d’Etat, comme celle que Alassane Ouattara fera dans les pays abron, koulango, lobi, agni bona…, ces peuples en ont connu par le passé. L’ex-président Laurent Gbagbo est rendu maintes fois dans le Zanzan. Ses séjours n’ont rien changé à la misère de nos parents. Croisons les bras, en espèrant que pour cette visite-ci, notre nouveau président apportera quelque chose de nouveau aux régions de Bounkani et Gontougo. Espérons que ça ne soit pas un éternel recommencement.

    • novembre 22, 2012 à 10:19

      Oui tu dis vrai mon frère le plus important dans tous ça c’est ceque la région du Zanzan va ganger après cette visite d’Etat du Pésident Ouattara. Et c’est ça qui est la vérité, et comme le temps est un autre nom de Dieu, l’histoiree jugera, qui vivra verra.
      Merci pour ton coup de gueule.

  3. Sotigui
    novembre 25, 2012 à 12:37

    c’est une très belle contribution mais je suis d’envie avec Mon frère ossene, tous les présidents ivoiriens ont visité Bondoukou, mais hélas, où sont les retombés.
    Moi je demande simplement à nos dirigeants d’avoir l’amour de leur qui grâce à eux sont devenus ce qu’ils sont dans ce pays. les élus et cardres de bondoukou doivent y penser.
    Massalam

  4. diarra
    novembre 27, 2012 à 5:32

    il ne faut pas confondre le président OUATTARA et LAURENT GBAGBO

  1. décembre 2, 2012 à 5:42

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :