Accueil > Côte d'Ivoire, Société > L’exploitation du manganèse ivoirien par un multinationale sans une étude d’impact environnemental

L’exploitation du manganèse ivoirien par un multinationale sans une étude d’impact environnemental

Exploitation du manganèse de Ziémougoula

Exploitation du manganèse de Ziémougoula

L’Etat ivoirien  a autorisée un multinational du non de l’Entreprise  TAURIAN   à effectuer des travaux de recherche  de manganèse  dans  des différentes localités au nord du pays. Notamment dans la région de Bondoukou et de d’Odienne. Ce sont des régions ou l’on a trouvé des traces de manganèse. Mais après quelque année de  recherche  l’Entreprise  TAURIAN qui selon les populations ne dispose que d’une autorisation de recherche  de  manganèse  dans ces  zones  est  passé  automatiquement  a une  phase  d’exploitation  du manganèse .  En plus après  exploitation  du manganèse  elle est destinée directement  à l’exportation dans les deux principaux ports du pays se trouvant au sud.

 – En ce qui concerne la localité de  Ziémougoula se touvant dans la région d’Odienne cela a entraîner un sorte de bras de fer entre les populations qui veulent bénéficier de l’exploitation de cette matière première et la multinationale qui dit être toujours à la recherche de manganèse.

 – Une  exploitation non autorisé de cette matière première sans contrepartie divise les populations.  Les populations de  cette  localité voyant des tonnages  importants convoyés vers le port, se regardent en chien de faïence, les uns soupçonnant les autres d’avoir touché de l’argent.  Alors que l’Etat n’a autorisée que  des travaux de  recherche  donc  pas de  retombées sur les villages de la localité. Pour cela un Comité de Développement et de Défense des Intérêts ( CDDIT) de la dite localité est mise en place. Mais ce comité n’arrive toujours pas à se faire entendre au prés  des autorités notamment le ministère de Mines.

Exploitation du manganèse les populations exposé a des véritable risque d’intoxication

– Aucune étude d’impact environnemental n’a été réalisée. Les recommandations de l’Agence Nationale  de  l’Environnement  n’ont pas été prises en compte.   Il y a donc un véritable  risque  d’intoxication des populations de la localité vue que  les sites d’exploitation sont proches des villages.  Surtout qu’au nord en saison sèche nos parents sont obligés  de boire  l’eau de rivière ou du marigot.

Que réclament  les populations  cette localité ?  Ils réclament tout d’abord une étude d’impact environnemental recommandé par l’Agence Nationale  de  l’Environnement. En suite Ils veulent  que leur  village et le département bénéficient directement et sans intermédiaire des retombées de cette véritable exploitation de leur sous sole. Cela passe par la réparation immédiate des préjudices moraux et financiers.

Mais d’autre vont plus loin en demandant au  gouvernement la construction d’une usine  pour cette matière première  en Cote d’Ivoire

Plus d’infos

– Bondoukou : l’extraction du manganèse par Taurian pose problème

– Situation de permis de Ziemougoula 

Crédit photo : coddit.e-monsite.com

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :